Australie : journée d’essai non rémunérée, légal ou pas ?




Si vous partez en PVT en Australie et que vous recherchez un emploi, il vous sera souvent demandé de travailler une journée sans être payé. Ces journées d’essai sans paie sont autorisées dans certains cas seulement. Voici lesquels.

Cadre légal des essais non rémunérés en Australie

Ces situations sont appelées Unpaid Trial ou Work Trial.

Une période d’essai non rémunérée est autorisée si :

  • elle n’implique pas plus qu’une démonstration de compétences professionnelles directement liées au poste visé
  • elle ne dure pas plus que le temps nécessaire à la démonstration de ces compétences (d’une heure à une journée de travail)
  • elle se déroule avec une véritable supervision du travail (par le dirigeant de l’entreprise, un salarié ou une personne extérieure compétente)

Si un employeur demande à un candidat de réaliser une journée d’essai non payée alors que le poste ne nécessite pas de compétences particulières, la situation est alors abusive et illégale. L’employeur doit rémunéré celui qui est alors son salarié à hauteur du salaire minimum en vigueur.

La question se pose régulièrement pour le fruit picking qui ne demandent souvent aucune compétence particulière.

Journée test non rémunérée : légale ou pas ?

Les jeunes français partant en Australie avec un PVT n’ont souvent que pour seule solution de travail des « petits jobs » ne nécessitant pas de compétences particulières mais pour lesquels il est courant que l’employeur impose une journée test non rémunérée.

Faisons le tour des situations les plus fréquentes.

  • Faire le service à table en restauration : ce travail nécessite une bonne compréhension de l’anglais, une certaine habilité à manier plateau et vaisselles, une capacité à compter vite et bien. Un « shift » (un service) non rémunéré peut alors être nécessaire pour juger des capacités du candidat.
  • Fruitpicking : le ramassage de fruits est en principe accessible au commun des mortels. Il ne nécessite pas de compétences particulières si ce n’est une certaine résistance physique qui ne pourra quoiqu’il arrive être juger qu’après une bonne semaine de travail. Une journée test non payée ne se justifie pas dans ce cas précis.
  • Assurer la réception dans un hôtel : cette tâche nécessite là encore des compétences en anglais non négligeables ainsi que des connaissances en matière de gestion de réservation par exemple. Une journée de travail non rémunérée se justifie tout à fait pour un poste de ce genre.
  • Travailler à l’entretien d’un établissement (dans une cafétéria par exemple) : faire la plonge, nettoyer le sol, sortir les poubelles, ramasser les plateaux ne sont pas des activités qui nécessitent de démontrer des compétences particulières. La période d’essai devra être rémunérée.

Refuser une journée d’essai sans être payé peut malheureusement vous fermer de nombreuses portes. Certains employeurs ne paient pas la journée d’essai si le résultat n’est pas concluant mais dans le cas d’une embauche la journée est souvent payée.



Articles à lire...