Travailler en Asie quand on est jeune




Le continent asiatique est la nouvelle destination phare des jeunes européens. Les solutions pour partir travailler en Asie quand on a moins de 30 ans sont de plus en plus nombreuses. C’est de ces solutions dont nous allons vous parler ici.

 

Le VIE, un véritable passeport pour travailler en Asie

Le VIE ou Volontariat International en Entreprise est aujourd’hui le meilleur sésame pour tout jeune diplômé qui souhaitent partir travailler en Asie dans une entreprise française et gagner de l’expérience rapidement et facilement.

Il faut avoir entre 18 et 28 ans pour bénéficier de ce programme. Il permet de passer jusqu’à 24 mois à l’étranger.

De nombreuses offres de VIE sont proposées par les grandes entreprises françaises implantées en Asie.

En savoir plus sur le VIE.

 

Partir travailler au Japon

Pour travailler au Japon, vous pouvez également envisager de partir avec un Working Holiday Visa. Ce visa vous autorise à rester 12 mois sur le territoire japonais en ayant la possibilité de travailler sans avoir à trouver un employeur avant de quitter la France.

Un quota de 1500 PVT est fixé chaque année.

En savoir plus sur le PVT Japon.

 

Partir travailler en Corée du Sud

Comme pour le Japon, il est possible de partir travailler au pays de PSY grâce au PVT Corée du Sud si vous avez entre 18 et 30 ans au moment du départ.

2000 PVT sont disponibles chaque année pour les ressortissants français.

En savoir plus sur le PVT Corée du Sud.

 

Partir travailler à Singapour

Singapour a lui aussi son programme Permis-Vacances-Travail. Cependant, les conditions d’obtention du visa sont plus restreintes.

En effet, seuls les 18/25 ans, diplômés depuis moins de 3 mois de l’une des 200 meilleures universités/écoles du monde peuvent en profiter. Seule une dizaine d’établissements français sont concernés !

En savoir plus sur le PVT Singapour.

 

Partir travailler à Hong Kong

Petit dernier des PVT, le PVT Hong Kong ! Ouvert au 18/30 ans, le programme permet de partir travailler à Hong Kong.

Restriction de taille : il n’est pas possible de travailler plus de trois mois pour le même employeur !

En savoir plus sur le PVT Hong Kong.