Visa Q1




Le visa Q1 a été mis en place par le gouvernement américain pour permettre à des jeunes du monde entier de venir travailler aux Etats-Unis dans le cadre d’un programme (« programme » ici signifie « job ») d’échange culturel international.

Il permet ainsi de travailler pour des structures proposant des emplois permettant l’échange culturel, le jeune expatrié découvrant d’un côté la culture américaine et occupant, de l’autre, un poste visant à partager sa culture nationale.

Vous et le visa Q1

Pour être éligible à un visa Q1 il faut :

  • avoir au moins 18 ans
  • être qualifié pour le poste à occuper ou recevoir une formation sur place
  • être en mesure de communiquer avec le public américain à propos des aspects culturels de son pays

Ce visa permet de travailler aux USA pour un maximum de 15 mois. Il est possible de rester sur le territoire américain pour une durée de 30 jours après la fin de son contrat pour visiter le pays.

Il est possible d’obtenir plusieurs visas Q1 à condition de laisser passer un délai d’un an entre chacun d’entre eux.

Les employeurs et le visa Q1

La première étape pour obtenir un visa Q1 nécessite que l’employeur obtienne la validation de son programme d’échange culturel par l’Attorney General (un membre du département américain de la justice). Pour obtenir cette validation, le programme doit :

  • être présenté par une école, un musée, une entreprise où le public peut être confronté à une culture étrangère dans le cadre d’un programme structuré. Il n’est donc pas possible pour un employeur de créer à la va-vite un poste pour faire venir un employé étranger dans le cadre de ce programme.
  • la composante culturelle doit être une part essentielle et intégrale des fonctions du jeune expatrié.
  • le programme ne peut pas fournir au jeune un emploi ou une formation indépendante de la composante culturelle.

L’employeur doit également apporter la preuve qu’il a désigné un responsable pour administrer le programme et être le point de liaison entre l’entreprise et l’USCIS l’organisation qui gère le visa Q1 aux USA. L’employeur doit aussi répondre à un certain nombre de critères. Il doit notamment être engagé activement dans la conduite d’une activité aux Etats-Unis et attester qu’il paiera son employé étranger au même niveau que s’il embauchait un candidat américain.

D’une manière générale, la procédure pour obtenir ce visa est relativement lourde pour l’employeur. Ainsi, si l’entreprise n’est pas précisément à la recherche d’un employé français, elle refusera probablement de s’engager dans la procédure d’obtention d’un visa Q1 avec vous. La seule société américaine qui embauche régulièrement des candidats français avec un visa Q1 est le parc d’attraction DisneyWorld.

Si vous souhaitez travailler aux USA, la meilleure solution reste de se tourner vers le visa J1.



Articles à lire...