Visa J1




On entend souvent parler du visa J1 lorsque l’on recherche des informations pour partir aux Etats-Unis.

A la base du visa J1, il y a un programme du gouvernement américain visant à favoriser l’échange culturel en donnant l’opportunité à des personnes du monde entier de venir aux USA dans le cadre d’un emploi temporaire ou d’études.

Ce programme général est divisé en plusieurs catégories : job d’été, stage, animateur en colonie de vacances, lycéen partant pour un semestre ou un an dans un high school aux USA etc… Pour chacune de ces catégories, pour chacun de ces projets, il faut obtenir un seul et unique visa : le visa J1.

Le fonctionnement du visa J1

Le gouvernement américain a confié à des dizaines d’organisations (entreprises ou associations), appelées sponsors, le soin de délivrer le formulaire DS 2019, sésame indispensable pour faire votre demande de visa auprès de l’Ambassade américaine.

Ce formulaire DS 2019 est obtenu par le sponsor après qu’il ait effectué une procédure d’enregistrement de votre dossier auprès du SEVIS, un système d’information sur internet qui n’est autre qu’une énorme base de données sur les personnes actuellement ou susceptibles de se trouver aux USA avec un visa temporaire tel que le visa J1.

Les sponsors, tous basés aux USA, passent des partenariats avec des agences privées situées un peu partout dans le monde qui font office de bureau de représentation de ces mêmes sponsors dans les pays dans lesquelles elles sont implantées.

Les entreprises américaines et le visa J1

Le visa J1 est surtout connu pour permettre à des jeunes étrangers de venir travailler aux Etats-Unis pendant l’été. Et nombreuses sont les entreprises américaines qui recrutent avec ce visa. Effectivement, le gouvernement américain a même dû établir un plafond maximum pour le nombre de visa J1 pouvant être émis chaque année. Pour l’année 2011, et il devrait être identique pour 2012, celui-ci est fixé à 103 000.

Selon leurs besoins (travailleurs temporaires, stagiaires …), les entreprises américaines choisissent de déléguer entièrement ou non le processus de recrutement. Par exemple, lorsqu’il s’agit de jobs d’été, ce sont dans de très nombreux cas les sponsors qui se chargent eux-même du recrutement même si rien n’empêche un étudiant de chercher un employeur par lui-même.

L’avenir du visa j1

Le programme de job d’été du visa J1, Summer Work Travel, pourrait connaître quelques changement dans les mois ou années à venir. Ces dernières années, plusieurs scandales ont éclaté et révélé au grand jour les conditions abusives dans lesquels certains employeurs faisaient vivre et travailler leurs employés étrangers. Pour répondre à ce problème, l’administration américaine envisagerait notamment aujourd’hui d’interdire le recrutement d’étudiants en visa J1 pour certains types d’emploi et d’obliger les sponsors à mieux connaître les entreprises et conditions de travail des jeunes qu’elles sponsorisent.



Articles à lire...