10 conseils pour trouver un job à l’étranger




Comment améliorer vos chances de trouver un job à l’étranger ? C’est l’objet de cet article qui, en 10 conseils, vous donne des pistes pour réussir plus facilement à travailler dans le pays de votre choix.

 

1. Niveau de langue

Beaucoup souhaitent trouver un job à l’étranger pour améliorer leurs connaissances linguistiques. Or, nombreux voient leur projet tomber à l’eau car, justement, leur niveau de langue ne leur permet pas de trouver un job.

Se mettre dans la tête de travailler à l’étranger pour améliorer son niveau de langue n’est probablement pas la meilleure solution. Il faut plutôt, au contraire, penser à améliorer son niveau pour avoir une chance d’être embauché quelque part.

Effectivement, quand on veut trouver un job à l’étranger, il ne faut pas oublier que l’on est en concurrence avec les natifs du pays, les autres français qui ont le même projet de mobilité internationale et tous les autres demandeurs d’emploi étrangers.

La maîtrise de la langue du pays est donc un atout non négligeable même si ce ne sera pas le seul critère à rentrer en ligne de compte lors du choix du recruteur.

Pour améliorer vos chances d’embauche, n’hésitez donc pas, par exemple, à réaliser un séjour linguistique. Vous rentabiliserez son coût en augmentant vos chances de décrocher un job.

2. Première expérience en France

Aujourd’hui, on demande de l’expérience pour tous les métiers, même pour faire la plonge !

Avant de réaliser votre projet de mobilité, ne négligez pas l’acquisition d’expériences professionnelles en France. Votre premier job ou votre première expérience dans un domaine en particulier vous sera plus facilement offert en France qu’à l’étranger. De plus, cela vous permettra de savoir si vous êtes à l’aise ici, dans votre pays, dans le travail que vous comptez aller faire à l’étranger.

3. Première expérience à l’étranger

Pour une première expérience internationale, il peut être judicieux de tenter autre chose que le job.

Il existe effectivement d’autres solutions pour partir à l’étranger, des solutions souvent plus accessibles, plus avantageuses et plus formatrices.

Avant de partir travailler à l’étranger, vous pouvez commencer par faire un stage (même en dehors de votre cursus universitaire) ou un volontariat. Cela enrichira votre CV, rassurera votre futur employeur sur votre capacité d’adaptation et la maîtrise de la langue dans un contexte professionnel ou quasi-professionnel, et vous fera bénéficier d’une première expérience extra-hexagonale. Vous pouvez aussi consulter l’article Partir à l’étranger gratuitement pour trouver la solution de mobilité idéale pour vous.

4. Aller sur place

Peut-on trouver un job à l’étranger tout en restant en France ? Oui, indéniablement. Toutefois, vous augmenterez naturellement vos chances de trouver l’offre de vos rêves en vous rendant sur place.

Il est probablement plus facile de trouver un emploi (très) qualifié depuis la France qu’un job d’été, un job étudiant ou un job ne nécessitant pas de qualification particulière. En effet, par définition, ces emplois sont accessibles au plus grand nombre et un employeur n’aura qu’à passer une annonce pour recevoir des centaines de candidatures. Du coup, pourquoi s’embetterait-il et prendrait-il le risque de faire venir quelqu’un de l’étranger quand il a déjà tout ce dont il a besoin sous la main ?

Pour faire face à la concurrence, il peut donc être utile de se rendre sur place surtout si vous choisissez un pays européen limitrophe de la France. Cela nécessite certes un investissement de départ pour payer le transport et le logement pendant quelques temps, mais, quoi qu’il arrive, si vous voulez travailler à l’étranger, il faudra bien vous déplacer à un moment ou un autre. Avec une recherche active, si vous disposez des qualités suffisantes, vous devriez trouver plus rapidement votre bonheur qu’en restant assis derrière votre bureau en France.

5. Consulter les bons sites et les bonnes personnes

Comment trouver un job à l’étranger ? Une fois que l’on a son projet en tête, il faut savoir où chercher des offres d’emploi.

Si vous recherchez un emploi pour l’été, vous pouvez consulter la rubrique job d’été à l’étranger, où de nouvelles pistes vous sont régulièrement données.

Si vous recherchez un job ne nécessitant pas de qualification particulière (babysitter, barman, serveur, conseiller clientèle et téléopérateur travaillant en français à l’étranger etc…), vous pouvez consulter la rubrique offres d’emploi à l’étranger de CursusMundus.

Si vous recherchez un job qualifié (du bac pro à bac+8) en Europe, vous pouvez faire appel aux services de l’EURES, le réseau européen de l’emploi.

Si vous recherchez un emploi qualifié dans n’importe quelle région du monde, vous pouvez par exemple consulter le site JobTrotter. Les annonces s’adressent à des personnes issues de formations très diverses. Une première expérience significative est souvent demandée par les employeurs.

6. Faire reconnaître son diplôme

Si vous cherchez un emploi qualifié en rapport avec votre formation, vous augmenterez vos chances d’embauche en procédant à une reconnaissance professionnelle de vos diplômes (celle-ci peut prendre plusieurs formes : équivalence, attestation de comparabilité, assimilation, homologation…).

Pour cela, il faut s’adresser au centre ENRIC-NARIC du pays qui vous intéresse. La liste des centres ENRIC-NARIC est disponible ici.

Cette procédure est payante et les démarches varient d’un pays à l’autre.

7. Adapter son CV

Si les CVs que vous aviez déjà pu réaliser pour des employeurs français ne leurs convenaient pas, alors imaginez ce qu’il en sera pour un employeur étranger !

La rédaction d’un CV pour la recherche d’un emploi à l’international doit absolument se faire selon les règles du pays. Vous trouverez quelques conseils sur le site de CadreEmploi.

8. Faire jouer le réseau français

Démarcher une grande entreprise française installée à l’étranger, postuler dans un restaurant français à l’étranger ou envoyer son CV au patron, français, d’un hôtel à l’étranger par exemple sont des pistes à ne pas négliger.

La liste des entreprises française à l’étranger est disponible auprès des chambres de commerce et d’industrie françaises implantées dans chaque pays.

9. Candidatures spontanées

Comme en France, la candidature spontanée peut faire mouche si elle arrive au bon endroit, à la bonne personne et au bon moment. Elle prend une importance toute particulière à l’étranger si elle est apportée en main propre. En effet, un candidat qui vient de loin pour donner lui même sa candidature est forcément un candidat motivé !

10. Les agences de placement

Les agences de placement qui proposent de vous trouver un job en échange du paiement de leurs prestations attisent la curiosité et les commentaires. Sérieuses ? Pas sérieuses ? Utiles ? Inutiles ? Les avis sont partagés.

A vrai dire, tout dépend de l’agence et de votre situation. Pour ce qui est du sérieux, il n’y a qu’une règle qui vaille, la règle générale : comme partout ailleurs, certaines entreprises font correctement leur travail, d’autres non. Pour savoir ce que vous devez penser de telle ou telle agence, faîtes des recherches sur internet, lisez les avis et faîtes vous votre propre opinion.

Quant à leur utilité, elle est vraie (pour ce qui concerne les agences sérieuses) pour :

  • s’assurer de trouver un job
  • trouver plus facilement un job dans un milieu ultra-concurrentiel (serveur, réceptionniste …)
  • se détacher de toute la phase de recherche personnelle


Articles à lire...