Témoignage : comment j’ai obtenu un job à Disney en Floride




Nous avions déjà intérrogé Thibault sur son séjour linguistique à EF Miami Beach. Cette fois-ci, il nous confie son sentiment sur son séjour à DisneyWorld. Thibault a travaillé près d’un an au parc d’attractions Disney à Orlando en Floride. Pour connaître le programme auquel il a participé, consultez l’article Travailler 1 an à DisneyWorld.

CursusMundus : Bonjour Thibault! Tu es parti travailler près d’un an au Walt Disney World Resort d’Orlando. Quelles étaient tes motivations pour tenter cette aventure ?

Thibault : Tout d’abord je voulais travailler hors de l’hexagone, et plus particulièrement aux Etats-Unis, un pays qui m’attirait et que j’avais déjà eu l’occasion de visiter pendant de précédentes vacances. L’amélioration de mon anglais était également primordiale pour mon futur.
L’idée de travailler à Disney, avec son univers si particulier, m’a aussi très vite motivé. Je voulais voir l’envers du décor, accéder à ce que les visiteurs ne voient jamais. Et puis je savais que ça serait une expérience de relation clientèle unique.

CursusMundus : Quelle est ta formation post-bac ? Avais-tu de l’expérience dans la vente, le service, la restauration ?

Thibault : Je n’ai pas de formation post-bac. J’ai un Bac Pro MRIM (Informatique). Je n’avais pas vraiment d’expérience dans le domaine du service hormis peut-être un poste saisonnier de conseiller vendeur en grande surface.

CursusMundus : International Services est l’agence de recrutement de DisneyWorld en France. Peux-tu nous expliquer comment se passe le processus de sélection ?

Thibault : Via le site internet d’International Services, il faut remplir le formulaire de candidature en ligne. Si notre CV les intéresse, ils prennent contact avec nous pour une première interview téléphonique pour notamment tester notre niveau d’anglais et voir sur quel type de poste ils pourraient nous placer. Si ce premier échange se passe bien, on nous fait alors une proposition de poste puis on nous donne un rendez-vous pour un dernier entretien, physique cette fois-ci, à Paris ou à Lyon avec les membres de Disney US et de « Chefs de France » (qui gère la restauration française à Disney).

CursusMundus : Quels conseils donnerais-tu pour assurer sa sélection ?

Thibault : Rester naturel, montrer sa motivation à travailler durement. On vous expliquera qu’aux Etats-Unis, et surtout à Disney, le temps de travail n’est pas limité à 35h par semaine et qu’il faut s’attendre à des semaines de 40 heures, voire 60. Ils veulent savoir si vous êtes donc prêt à travailler dans ces conditions, à respecter les consignes et vos supérieurs.

On vous demandera aussi si vous êtes prêt à vivre en colocation. Ne faites pas la fine bouche, vous n’aurez de toute manière pas le choix !

Sans oublier le plus important : le sourire ! Les Américains sourient sans cesse, et chez Disney c’est encore plus important. Vous apprendrez à sourire 24h/24 devant la clientèle.

Il n’est pas forcément utile de préciser que votre souhait est d’améliorer votre anglais. De toute manière vous travaillerez avec des francophones…

CursusMundus : Quel job as-tu occupé ? Tous les sélectionnés français occupent-ils le même type de job ?

Thibault : Dans un premier temps, j’ai occupé une poste chez « Chefs de France » à la boulangerie à vendre les pâtisseries françaises. Mais j’ai eu la chance de travailler à l’extérieur (dans le parc mais hors bâtiment) dans des cabanons (karts) à vendre vins, champagnes, glaces, escargots…

Au bout de quelques mois je suis passé commis au restaurant « Les Chefs de France ». Je devais débarrasser les tables, remettre les couverts, et apporter les plats.

CursusMundus : De quelle rémunération et de quels avantages as-tu bénéficié ?

Thibault : Suivant la position, la rémunération est très variable. A la boulangerie c’est probablement la rémunération la moins intéressante. Elle varie selon les périodes de l’année et le nombre d’employés. En moyenne vous gagnez entre $200 et $350 par semaine. Sachant que c’est de l’argent de poche car votre loyer est déjà payé.

En tant que commis au restaurant vous gagnez jusqu’à $150 par jour grâce aux tips (pourboires).

Il s’agit là de postes chez « Chefs de France », mais si vous travaillez pour Disney même, en tant que vendeur en boutique par exemple, le salaire s’approche de celui d’un employé en boulangerie chez « Chefs de France ».

Encore une fois, ces salaires sont variables mais représentent en moyenne ce que j’ai pu observer autour de moi durant mon séjour.

CursusMundus : Où étais-tu logé ?

Thibault : Disney héberge ses employés étrangers dans quatre grandes résidences. Le loyer est déduit de votre paie. Vous vivez dans un appartement avec 2 ou 4 colocataires de nationalité différente mais de même sexe.

Ce sont de très bons logements avec tout ce qui va avec : piscine, billard, terrains de foot, terrains de tennis, service de sécurité 24h/24, réparation de votre logement dans la journée en cas de problème etc… Tout est très disponible comparé aux services que l’on a en France.

CursusMundus : Quelles étaient les conditions de travail ?

Thibault : En principe, nous travaillions 5 jours/semaine avec en principe 2 jours de repos. Mais il est possible de n’avoir qu’un seul jour de repos par semaine suivant la période de l’année, l’affluence, et le nombre d’employés.

Vous avez le droit de prendre 4 jours de repos d’affilé, en théorie une fois par mois. En réalité, c’est plutôt deux semaines avec 2×2 jours de repos. Exceptionnellement, si votre famille est là ou si vous désirez revenir en France un court moment, vous pouvez obtenir 6 jours.

Le rythme est soutenu. Comme je le disais avant, il ne faut pas avoir peur de travailler au moins 40 heures par semaine et revenir fatigué de sa journée.

Vous commencez entre 9h et 11h le matin suivant votre poste. Vous pouvez aussi commencer l’après-midi à 15h pour finir à 21h/22h à la fermeture du parc.

Vous pouvez aussi travailler en « double », le matin et l’après-midi avec une pause d’une heure à une heure et demi.

Lire à la suite de l’interview de Thibault sur son expérience à DisneyWorld >>

Crédits : Illustration



Articles à lire...