Témoignage : Mon HelpX en Australie




[info_box_2]Jérôme a 23 ans. Depuis septembre 2010, il parcours l’Australie grâce à à son PVT. Il a, très tôt dans son aventure, utilisé le réseau HelpX et nous dévoile ce qu’a été cette expérience.[/info_box_2]

CursusMundus : Bonjour Jerôme. Tu es actuellement en PVT en Australie. Tu as d’hors et déjà utilisé le réseau HelpX pour travailler et te loger. Pourquoi avoir choisi de passer par ce réseau ?

Jerôme : Je cherchais une expérience nouvelle. Je suis venu en Australie afin d’essayer de nouvelles choses et HelpX faisait partie de tout ça. Venant de la ville, j’ai toujours voulu me rapprocher un peu plus de ce côté ferme donc le HelpX était une occasion de le faire.

CursusMundus : Avais-tu des craintes par rapport à ce qui pouvait t’attendre une fois chez ton host ?

Jerôme : Ma seule crainte avant de tenter cette aventure était la barrière linguistique et surtout l’accent australien. Mais étant quelqu’un qui n’a pas forcément de difficultés pour ce qui est de s’intégrer, je ne me faisais que très peu de soucis.
Dans l’annonce que j’avais repéré, il était noté qu’il y avait des enfants, j’avoue que l’idée de peut être devoir m’en occuper était une crainte.

CursusMundus : Après combien de réponses à des annonces et après combien de temps as-tu fini par trouver ton host ?

Jerôme : J’ai fais quelques demandes, 5 ou 6 de mémoire. Les premières étaient vraiment des endroits où je voulais aller car c’était des fermes avec des chevaux. Les réponses négatives m’ont fait me diriger vers quelque chose de plus près de Sydney (ma ville d’arrivée en Australie). Je crois qu’il m’a fallu une semaine et demie avant de trouver mon host.

CursusMundus : Pourquoi avoir choisi de postuler à l’annonce de ce host ? Celle-ci te paraissait-elle sérieuse, rassurante, motivante ?

Jerôme : Le premier point était celui de la proximité avec Sydney. En fait, cet host était dans un quartier de la ville (environ 20 km). Il s’agissait d’une famille vivant comme dans une grande communauté, avec des enfants et une façon de penser « peace », parfait pour moi. Quant à l’annonce elle-même, elle était claire et m’a mise en confiance. Cela semblait être un bon endroit pour un premier shot.

CursusMundus : Une fois en contact avec ton host, quels types d’informations avez-vous échangé ?

Jerôme : Je n’ai pas forcément posé beaucoup de questions. Les « seules » informations qu’on ait échangées était à propos de l’endroit où était située la ferme, ce qu’ils avaient en projet etc… Je pense cependant que j’aurais dû demander plus d’informations concernant les conditions de travail…

CursusMundus : Combien de temps après avoir été « sélectionné », as-tu débuté ton job ?

Jerôme : Une fois arrivé à Sydney, j’avais prévu une semaine pour m’acclimater à la ville, faire mes démarches administratives et ensuite aller à la ferme. J’avais donc donné ma date d’arrivée à mes hosts. J’ai fait mes demandes 2 semaines avant d’arriver en Australie, et ai donc commencé 3 semaines après.

CursusMundus : Combien de temps es-tu resté sur place ? Etais-ce la durée convenue au départ ?

Jerôme : J’avais dit initialement que je voulais rester 3 mois mais j’ai changé mes plans assez rapidement pour finalement ne rester qu’un mois. J’y suis retourné 2 mois plus tard, étant de retour sur Sydney, et ils m’ont accueillis à bras ouverts. La seconde fois j’y suis resté 3 semaines, la durée leur importait peu.

CursusMundus : Quelles tâches as-tu effectué durant ton Helpx ? As-tu effectué des tâches qu’il n’était pourtant pas convenu que tu fasses ?

Jerôme : Etant donné que la ferme était une entreprise de vente de composte et plus généralement, de jardinage, j’avais pour tâche dans un premier temps de remplir les sacs qui étaient amenés chez le client. Puis au fil du temps, j’ai effectué les livraisons chez les clients, d’abord accompagné de mon « patron » puis par moi même. Une évolution professionnelle en quelque sorte. A la base, rien de spécial concernant mes tâches n’était prévu donc quand il y avait besoin d’aide sur autre chose, j’y allais.

CursusMundus : De quels avantages disposais-tu en échange de ton travail ?

Jerôme : En échange de mon travail, je disposais d’un hébergement ainsi que de la nourriture (les bases : pates, riz, sauces etc …). Avec du recul je pense qu’avec les 7h voire plus par jour que je travaillais pour eux, cela n’en valait pas la peine. C’était un vrai temps plein, alors que dans beaucoup d’autres HelpX, on travaille seulement une demie journée ou quelque chose dans le genre. Je pense que s’il y avait eu de la viande en plus, l’égalité aurait été respectée entre le travail fourni et ce qui était dû.

CursusMundus : Comment as-tu vécu cette expérience ?

Jerôme : Cette expérience restera tout de même un très bon souvenir notamment grâce aux personnes que j’ai eu l’occasion de rencontrer à la ferme. Lors de mon second HelpX, nous étions 12 HelpXers et il y avait vraiment une très bonne ambiance.
Cela m’a permis d’avoir un aperçu d’une entreprise gérée en famille, de connaître une bonne partie du vocabulaire concernant le matériel utilisé et d’avoir un contact avec les clients. Je ne regrette sincèrement pas cette expérience car cela fut très instructif. Je pense que mes Hosts étaient des personnes assez faciles à vivre donc nous avions une relation très proche, comme des amis et ils m’ont fait savoir que je serais toujours le bienvenu chez eux dans le cas où j’avais un problème, donc c’est plutôt positif.

CursusMundus : Au final, recommanderais-tu l’expérience HelpX ?

Jerôme : Personnellement cette expérience HelpX a été une très bonne chose, autant pour la pratique de la langue que pour me familiariser avec les gens, le pays etc… Par contre il ne faut pas se fier à ce qu’il m’est arrivé (pour ce qui est du temps de travail). Ce genre de HelpX est très rare, en général il n’est question que de quelques heures de travail, donc pas de soucis pour ça.
Allez de suite sur le site pour vous inscrire, de plus c’est une inscription internationale donc on ne paie qu’une fois contrairement au Wwoofing, où il faut payer pour chaque pays …

CursusMundus : Quels conseils donnerais-tu à ceux et celles qui souhaiteraient tenter l’aventure ?

Jerôme : Lisez attentivement les annonces, posez les questions nécessaires (temps de travail, quel(s) types de travaux vous aurez à faire, ce qui est compris dans « l’accommodation » (nourriture (viande ? ), durée, type d’hébergement etc …). Mais en général, dans les annonces tout est presque précisé. Si vous souhaitez avoir une première expérience et pratiquer la langue dans un cadre familial, le HelpX est fait pour vous.

Découvrez le parcours de Jérôme en Australie sur son blog !

Crédits : Illustration



Articles à lire...