Témoignage : Mes impressions sur mon job à Disney en Floride




Cet article est la seconde partie de l’interview de Thibault (la première partie est ici), parti travailler un an à DisneyWorld Orlando. Après nous avoir expliqué comment fonctionne le recrutement et quelles étaient les conditions de travail, cette seconde partie de l’interview s’intéresse plus à son avis personnel sur l’expérience qu’il a vécu en Floride.

CursusMundus : Tu expliques sur ton blog qu’il y a souvent des démissions à Disney. Quelles étaient les difficultés du job que tu occupais ? Tu as toi même choisi de quitter ce job trois mois avant la fin de ton contrat. Pourquoi une telle décision ? Regrettes-tu ce choix ?

Thibault : La difficulté première est l’intensité du travail qui peut en choquer plus d’un surtout si on est habitué au rythme de travail en France. Les plus jeunes, sans expérience professionnelle, accepteront plus facilement le travail là-bas d’après moi.

Bien sûr, ce n’est pas insurmontable, il faut simplement être prêt à travailler et ne pas rechigner devant ses managers.

Il y a aussi des démissions dues à l’univers « Disney » qui nous entoure 24h/24. On travaille Disney, on mange Disney, on dort Disney, on vit Disney. Une bulle qui peut déranger certains caractères.

En ce qui me concerne, j’ai effectivement choisi de quitter ce job trois mois avant la fin de mon contrat car nous arrivions dans une période creuse, l’été, la saison des pluies. Moins de monde dans le parc, donc moins d’argent à gagner. Mais j’ai surtout arrêté parce que je devais débuter un stage en France dès le mois d’août.

Une fois rentré, on regrette toujours un peu. J’aurais bien aimé continuer jusqu’à la fin, voire même rester encore 3 mois supplémentaires (le VISA le permet), mais peut-être pas chez Chefs de France…

CursusMundus : Comment occupais-tu ton temps libre ?

Thibault : Je me reposais dans la résidence à la piscine ou bien, avec mes collègues, nous louions une voiture pendant nos deux jours de repos et partions à la plage… La côte est rapidement accessible et Orlando étant au centre de la Floride, nous avions le choix entre les plages de l’est ou de l’ouest de l’Etat. Nous visitions d’autres villes (Miami est plutôt sympa d’ailleurs) et si nous restions à Orlando, nous visitions les parcs d’attractions.

CursusMundus : Comment décrirais-tu la vie à Orlando ? Que recommanderais-tu de faire à Orlando ou en Floride ?

Thibault : La ville même d’Orlando n’est constituée que de bureaux, il n’y a pas grand chose d’autre. Orlando, c’est surtout les parcs de Disney et Universal.

En Floride, il y a de grandes plages telles que Cocoa Beach à l’est, et St Petersburg et Clearwater à l’Ouest.

Le parc « Bush Gardens » à Tampa est aussi à faire. Plus au nord il y a la célèbre ville de Daytona avec sa course automobile et sa plage Daytona Beach où chaque année se tient l’une des plus grandes rencontres de motards, la Bike Week, avec des motos américaines toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Il y a aussi Saint Augustine, une toute petite ville qui par son architecture vous rappelle facilement la France. Au Sud, les villes de Cape Coral et de Miami sont à voir.

Je citerais aussi les Everglades et ses célèbres alligators. Sans oublier, à l’extêmité de la Floride, les îles Keys !

CursusMundus : Que retiens-tu de cette expérience ?

Thibault : Une expérience riche en rencontres, des gens du monde entier, d’univers différents, de cultures différentes.

Les Américains sont adorables (enfin pas tout le temps !) et la découverte du territoire américain fut une expérience unique.

Au niveau professionnel, j’ai surtout été supris par un sens du service unique que l’on retrouve rarement en France. Ce travail était difficile mais cela m’a forgé l’esprit et me servira à accepter de nombreuses choses par la suite.

CursusMundus : D’après toi est-ce une bonne expérience pour progresser en anglais ?

Thibault : Oui et non. Il faut savoir que vous serez entouré dans votre travail par des collègues français, que vous parlerez en français avec eux durant vos pauses, sur le chemin du travail ou de la maison etc… La progression en anglais risque donc de ne pas être évidente. Lorsque vous êtes au travail vous serez amené à répéter souvent les mêmes choses en anglais aux clients…

Là où vous pouvez éventuellement progresser, c’est après le travail pendant vos jours de repos, c’est à vous personnellement de faire l’effort d’aller voir les autres nationalités, notamment les américains dans les autres résidences, et de ne pas rester avec les Français, même si malheureusement bien trop souvent les nationalités restent entre elles.

Donc un seul conseil : Si vous voulez progresser, bougez-vous ! Vous aurez toute votre vie en France pour rencontrer des Français. Vous êtes en Amérique, rencontrez des gens différents !

CursusMundus : Recommanderais-tu cette expérience à d’autres ?

Thibault : Oui je la recommande, car elle est unique et c’est un moyen facile d’obtenir un visa pour travailler aux Etats-Unis !

Si vous souhaitez vous aussi partir travailler à DisneyWorld en Floride, consultez nos articles sur les programmes jobs et stages à Disney.

Vous pouvez aussi continuer votre lecture de l’expérience de Thibault en parcourant le blog qu’il a tenu durant son séjour en Floride.

Illustration : Crédits



Articles à lire...