Témoignage : J’ai étudié à SUPINFO Chine




Mathieu a 23 ans. Il a fait ses études en informatique à SUPINFO, d’abord sur le campus de Strasbourg puis sur le campus Chinois de l’école. SUPINFO dispose en effet de plusieurs campus internationaux aux quatre coins du monde et notamment en Chine. Vous pouvez lire l’article consacré aux études internationales à SUPINFO pour en savoir plus.

CursusMundus : Bonjour Matthieu. Peux-tu nous exposer quel a été ton parcours étudiant ?

Matthieu : Après mon bac, j’ai entamé des études à SUPINFO. J’ai effectué mes deux premières années à Strasbourg. A la fin de ma seconde année, j’ai eu le choix entre réaliser un stage en milieu professionnel ou partir en Summer School en Chine. J’ai choisi la seconde option et après deux mois sur place j’ai choisi de rester. J’ai donc effectué ma troisième et ma quatrième année sur le campus chinois de SUPINFO.

CursusMundus : Comment se sont passées les démarches de visa pour partir étudier à SUPINFO Chine ?

Matthieu : Les étudiants de SUPINFO sélectionnés pour partir en Chine reçoivent un guide complet dans lequel les formalités de visa sont décrites de A à Z. Il suffit donc de suivre les étapes. Pour obtenir un visa étudiant en Chine, il faut se procurer un document émanant d’une université chinoise partenaire de SUPINFO. Une fois ce document entre les mains, il suffit de se rendre au consultat avec quelques autres papiers.

CursusMundus : Comment t’es-tu débrouillé pour trouver un logement sur place ?

Matthieu : Quand on part étudier à SUPINFO Chine, on a le choix entre un logement en résidence étudiante proposé par SUPINFO ou un logement que l’on doit trouver par soi-même. Lorsque je suis parti pour la première fois en Chine, lors de la summerschool, j’ai fait le choix de la résidence étudiante. C’était plus simple pour arriver dans un pays que je ne connaissais pas. Ensuite, lorsque j’ai décidé de poursuivre mes études à SUPINFO Chine, j’ai fait appel à une agence immobilière chinoise qui m’a aidé à trouver un appartement. Résultat, pour 55m² en centre-ville, je payais seulement 240 euros par mois !

CursusMundus : A quoi ressemble le campus sur lequel tu as étudié ?

Matthieu : SUPINFO dispose de plusieurs campus en Chine. Tous, sauf celui réservé aux étudiants en Master 2, sont intégrés à des universités chinoises. Le campus sur lequel je me trouvais était un immeuble de 15 étages dont un entièrement occupé par SUPINFO. Les salles peuvent accueillir entre 50 et 80 étudiants et pas seulement des Français. Effectivement, dans ma promo nous n’étions que 15 Français, tous les autres étaient Chinois. Les cours sont donnés en anglais par des étudiants formateurs français (SCT ou SUPINFO Certified Trainer) et quelques professeurs locaux.

CursusMundus : Y a-t-il une vie étudiante en Chine ?

Matthieu : Il y a bel et bien une vie étudiante en Chine ! Les Chinois sortent, sortent beaucoup même et savent faire la fête ! Par contre, c’est vrai qu’il n’y avait pas tellement de mélange de nationalité même si les Chinois sont très ouverts et très gentils. Nous nous regroupions souvent entre Français, de SUPINFO ou d’ailleurs, quand venait le temps de sortir. Au final, je sortais plus souvent en Chine que je ne sortais en France !

CursusMundus : On pourrait pourtant avoir encore l’image d’une Chine très liberticide à ce niveau là. Qu’en penses-tu ?

Matthieu : Je n’ai ressenti ni surveillance, ni pression ni manque de liberté particulier durant mon séjour en Chine. La seule chose que j’ai noté, c’est effectivement la persistance d’un contrôle du web. Mais à part cela, on s’y sent très bien.

CursusMundus : Que retiens-tu de cette expérience et quels conseils donnerais-tu aux étudiants de SUPINFO souhaitant ou hésitant à partir en Chine ?

Matthieu : C’est une expérience à vivre et un plus considérable sur le CV surtout si, comme je l’ai fait, vous en profitez pour apprendre le Chinois. SUPINFO ne donne pas de cours de mandarin, hormis durant la summer school. Pour ma part je prenais des cours dans une université chinoise. Vous verrez que la langue est assez difficile à lire et à écrire mais plutôt simple à parler.
A ceux qui voudraient partir je recommande de commencer par la Summer School avant de tenter de passer une année entière en Chine. C’est un changement de vie et il faut s’y préparer. De plus, la Summer School c’est un « package », tout est très clair et très encadré, du coup, on peut se familiariser et découvrir doucement ce nouvel environnement

Crédits : Illustration



Articles à lire...