Faire un stage en Australie




Il existe deux visas pour effectuer un stage en Australie. Le premier est spécifiquement dédié au stage. Il s’agit de l’Occupational Trainee Visa (OTV). Le second n’est autre que le fameux Working Holiday Visa (WHV), également connu sous le nom de Permis Vacances Travail (PVT). Sur cette page, il sera essentiellement question des démarches nécessaires pour l’obtention d’un OTV.

Cliquez sur lien qui suit, si vous souhaitez savoir comment trouver un stage en Australie.

Occupational Trainee Visa

Ce visa a été spécifiquement créé pour permettre aux étrangers de faire un stage en Australie.

Qui peut bénéficier de ce visa ?

Ce visa a été créé pour les étrangers, étudiants ou même professionnels, désirant améliorer leur savoir faire professionnel au travers d’un stage dans une entreprise ou une agence gouvernementale en Australie. Pour obtenir ce visa, l’objet du stage doit être :

  • obligatoire pour occuper un job en Australie ou dans le pays d’origine du stagiaire, ou
  • le moyen d’améliorer les compétences du stagiaire dans un emploi bien précis, ou
  • le moyen de gagner des compétences grâce à une expérience à l’étranger

Combien coûte ce visa ?

La demande de visa coûte environ 195 euros (AUS $265 dollars) au stagiaire et entre 100 (AUS $145) et 360 euros (AUS $495) à l’entreprise.

Quelle est la durée de ce visa ?

Le visa sera accordé pour la durée mentionnée lors de la Nomination (voir ci-dessous). Il peut avoir une durée maximum de 2 ans. Deux mois supplémentaires peuvent être accordés, le temps de quitter l’Australie ou de faire une nouvelle demande de visa. Il peut effectivement être possible de faire une seconde demande d’Occupational Trainee Visa afin de prolonger son stage en Australie.

L’Occupation Trainee est-il un stage rémunéré ?

En principe, vous devez recevoir une rémunération si vous effectuez un stage en Australie. Toutefois, lors de la procédure de Nomination (voir ci-dessous), vous et votre employeur pouvez remplir un formulaire spécifiant que vous ne serez pas rémunéré.

Comment obtenir un visa de stage en Australie ?

En Australie, l’entreprise qui accueille un stagiaire étranger est appelée Sponsor. Vous devez donc vous faire « sponsoriser » par une entreprise australienne avant de faire une demande pour obtenir un Occupational Trainee Visa.

Pour vous accueillir, l’entreprise sponsor doit effectuer une Nomination, c’est-à-dire qu’elle doit remplir un certain nombre de documents pour pouvoir vous accueillir.

Pour pouvoir effectuer cette procédure de Nomination et vous accueillir en stage en Australie, l’entreprise doit :

  • avoir été reconnue comme sponsor par les autorités australiennes, ou
  • avoir faire une demande pour devenir sponsor, ou
  • faire une demande pour devenir sponsor en même temps qu’elle réalise la procédure de Nomination.

Les deux premières étapes consistent donc à :

  • s’assurer que l’entreprise d’accueil est reconnue comme entreprise sponsor ou qu’elle va faire la demande pour le devenir
  • s’assurer que l’entreprise effectue la Nomination.

La troisième étape est celle de la demande de visa. Pour réaliser cela, il faut remplir le formulaire 147 et l’envoyer en Australie à l’Adelaide Occupational Trainee Processing Centre, accompagné de tous les documents nécessaires.

L’intégralité des conditions de fonctionnement de l’Occupational Trainee et la procédure complète de demande de visa sont expliquées en anglais sur cette page.

Les démarches pour faire un stage en Australie sont donc encore assez complexes en passant par un Occupational Trainee. Comptez au moins deux mois pour effectuer l’intégralité de la procédure.
Comme évoqué au début de l’article, il est également possible de partir en stage en Australie grâce à un PVT. Cette démarche, bien que plus pratique, ne s’avère pas toujours être un choix judicieux. En effet, un PVT vous permet de rester jusqu’à un an en Australie et de bénéficier d’un cadre juridique relativement souple (vous pouvez travailler ou non à votre bon vouloir durant votre séjour). Comme il n’est possible de n’en obtentir qu’un seul, celui-ci devrait donc être préférablement utilisé pour ce à quoi il est destiné : un séjour « vacances-travail ».



Articles à lire...