Visa pour un stage à Singapour




La procédure pour obtenir un visa de stage à Singapour varie selon le visa demandé. Il existe en effet trois différents visas pour partir en stage à Singapour.

 

L’un des trois visas dont il est question n’est autre que PVT. Bien qu’il soit le plus facile à obtenir, le PVT n’est pas le visa le plus adapté pour faire un stage à Singapour puisqu’il s’agit d’un visa créé, à la base, pour pouvoir découvrir la Cité-Etat pendant 6 mois tout en ayant l’autorisation de travailler pour financer son voyage. Partir en stage avec un PVT est donc possible mais le statut de l’étudiant sera alors celui du salarié et non du stagiaire.

Les futurs stagiaires à Singapour ont donc deux choix bien spécifiques de visa : le Training Employment Pass (TEA) et le Training Work Permit (TWP). Ce dernier ne s’adresse généralement pas à des étudiants, sauf si ceux-ci étudient actuellement à Singapour. Nous allons donc dans cet article nous intéresser exclusivement au TEA.

 

Les conditions pour obtenir un visa de stage à Singapour

Pour faire un stage à Singapour avec un visa TEA, il faut :

  • être actuellement étudiant en premier cycle universitaire (exemple: licence); les étudiants en Master devront se tourner vers le Working Holiday Visa (PVT) ou être actuellement en formation (stage, alternance, apprentissage…) au sein d’une entreprise implantée en France par exemple et vouloir partir en stage de formation dans un bureau de cette même entreprise à Singapour.
  • être étudiant ou diplômé d’un établissement reconnu par le gouvernement de Singapour (la liste est disponible ici)
  • que le stage soit lié aux études du stagiaire

A Singapour, les stagiaires doivent obligatoirement percevoir un salaire mensuel minimum de 2800 dollars singapouriens soit environ 1700 euros (en mars 2012).

Note : Si vous avez un doute sur votre éligibilité à ce visa, contactez directement le consulat de Singapour en France.

 

Les formalités de visa pour partir en stage à Singapour

Pour pouvoir partir en stage à Singapour, il faut être sponsorisé par une entreprise sur place. Cela signifie qu’il faut avoir trouvé une entreprise d’accueil pour son stage et que celle-ci remplisse un certain nombre de formalités pour permettre à l’étudiant de venir.

La procédure détaillée est expliquée en anglais sur le site du Ministère du travail de Singapour. Nous offrons ici une bonne entrée en matière mais cela ne doit pas dispenser de la lecture des pages officielles du gouvernement singapourien (page 1, 2 et 3).

Après avoir trouvé une entreprise d’accueil, il faut télécharger le formulaire permettant de demander le Training Employment Pass. L’étudiant doit remplir la partie qui le concerne et envoyer ensuite ce document à l’entreprise d’accueil pour que celle-ci le complète, le signe et le tamponne. D’autres documents doivent être envoyés à l’entreprise pour que celle-ci puisse faire une demande de Training Employment Pass. Les documents à envoyer qui ne sont pas en anglais devront être accompagnés d’une traduction assermentée (adressez-vous à votre mairie pour obtenir une liste de traducteurs assermentés).
Ces documents peuvent être envoyés par courrier électronique mais il faut s’assurer qu’ils soient en très haute résolution (150 dpi ou plus).

L’entreprise doit ensuite à son tour compléter la partie du formulaire qui la concerne puis soumettre ce formulaire ainsi que les documents annexes auprès d’un service en ligne (EP Online) pour faire la demande de visa de stage. Les frais de dossier sont de 20 dollars singapouriens, payés en principe par l’entreprise.

Le délai de traitement des dossiers est de 7 jours maximum dans la plupart des cas. Une fois le dossier approuvé, l’entreprise obtient alors une lettre d’acceptation (In-Principle Approval letter). Le stagiaire est également censé la recevoir à son domicile.

La lettre est valide 6 mois à compter de son émission. Cela signifie que le stagiaire devra absolument se rendre à Singapour pour son stage dans ce délai. Faire une demande de visa de stage 12 ou 9 mois à l’avance est donc inutile.

Le retrait du Training Employment Pass, facturé 120 dollars singapouriens, se fait ensuite directement à Singapour en présence du stagiaire. L’étudiant doit donc quitter la France avec en main son passeport, la lettre d’acceptation et un billet aller-retour France-Singapour.