Visa pour un stage à Dubaï




Il n’y a pas de visa de stage à Dubaï comme il en existe un pour le Canada ou l’Australie par exemple car ce statut n’existe tout simplement pas dans le droit du travail émirien. Les formalités pour être stagiaire à Dubaï sont les mêmes que pour celles d’un salarié. Les démarches à accomplir reposent donc surtout sur l’entreprise d’accueil. La procédure est d’ailleurs relativement lourde et coûteuse pour celle-ci, ce qui explique les nombreuses difficultés existantes pour trouver un stage dans l’émirat.

 

Ce que l’entreprise doit faire pour un visa de stage à Dubaï

A Dubaï, toute entreprise qui souhaite recruter un ressortissant étranger, que ce soit pour un stage ou un véritable emploi, doit faire une demande de permis de travail et de permis de résidence pour son futur collaborateur.

C’est l’entreprise qui prend en charge les frais liés à la demande de permis.

La demande de permis de travail se fait avant que le stagiaire arrive à Dubaï. L’entreprise aura besoin d’un certain nombre d’éléments concernant le stagiaire pour remplir le dossier : éléments d’identité, confirmation de la réservation du vol etc…

La demande de permis de résidence peut se faire une fois à Dubaï.

 

Ce que le futur stagiaire à Dubaï devra faire pour obtenir son visa

Le futur stagiaire peut quitter le territoire français pour son stage à Dubaï avec seulement son passeport valide pour au moins 6 mois et une copie de l’autorisation de travail que son employeur lui aura préalablement fait parvenir. Il est toutefois préférable de toujours consulter le consulat des Emirats Arabes Unis avant de partir pour être sûr de se retrouver en règle jour J.

A l’arrivée à l’aéroport, le stagiaire devra se rendre à un guichet spécifique pour obtenir son visa de stage (l’original de son permis de travail en réalité).

Lors de son premier jour de travail, le stagiaire devra alors présenter la copie originale de son permis à son employeur ou aux services des ressources humaines de son entreprise qui pourra alors entamer la demande de permis de résidence. Ce permis ne peut-être obtenu qu’après avoir passé une visite médicale qui prouvera que le stagiaire n’est pas séropositif, n’a pas la tuberculose ni l’hépatite B. Si l’un des tests est en revanche positif, le stagiaire sera expulsé du pays.

Trouver un stage à Dubaï étant quelque chose de relativement difficile car compliqué et peu rentable pour les entreprises, il est préférable de se tourner vers le VIE grâce auquel les candidats français ont véritablement plus de chances de rejoindre le petit émirat.



Articles à lire...