Étudier aux USA après une licence




Étudier aux USA après une licence est probablement le moment le plus judicieux pour partir. C’est effectivement après avoir complété le premier cycle universitaire que les études aux USA présentent le plus d’avantages :

  • les universités américaines sont plus ouvertes à l’accueil des étudiants internationaux
  • il existe plus de bourses pour des études de Master que pour des études de bachelor/licence
  • il y a plus de possibilités de doubles-diplômes
  • de nombreux certificats professionnels ne sont accessibles qu’aux titulaires d’un diplôme de premier cycle universitaire
 

Faire un master aux USA après une licence

Aux Etats-Unis, le diplôme de premier cycle, le Bachelor, est délivré après quatre ans d’études. En France, une licence se complète en trois ans. Cette différence peut parfois être un frein pour les étudiants français qui souhaitent faire un master aux Etats-Unis tout de suite après leur licence.

Dans certains établissements, on va exiger des étudiants français qu’ils obtiennent préalablement une maîtrise ou un master 1 en France pour pouvoir entamer un cursus de master ou bien qu’ils passent d’abord par la dernière année d’un bachelor américain. C’est le cas par exemple de la Cleveland State University.
Dans d’autres établissements, une licence peut suffire comme le précise sur son site la University of Miami.

Il n’y a donc pas de règles établies à ce sujet. C’est l’université américaine qui jugera de la valeur et de l’équivalence de la licence française que l’étudiant a obtenu en fonction des matières étudiées, des notes obtenues et peut-être même de la réputation de l’établissement dans lequel l’étudiant a suivi sa formation.

Pour postuler à un master aux USA, l’université demandera plusieurs documents dont :

  • une copie du diplôme de licence et le détail des bulletins de notes, le tout accompagné d’une traduction anglaise certifiée. Attention, certaines universités n’acceptent pas les photocopies des diplômes !
  • le score obtenu au TOEFL ou à l’IELTS
  • le score obtenu au GRE et/ou au GMAT
  • une ou plusieurs lettres de recommandations
  • un document bancaire prouvant que l’étudiant dispose des fonds suffisants pour payer ses études

Il faut toujours consulter avec attention les exigences des universités sous peine de perdre un temps précieux en entamant une mauvaise procédure d’inscription. Par exemple, certains établissements exigent que les copies des diplômes obtenus et leurs traductions soient envoyées directement par l’université d’origine de l’étudiant et sous scellé !
De même, dans certains cas les résultats obtenus aux tests de langue (TOEFL ou IELTS par exemple) doivent être envoyés à l’université directement par les organismes testeurs et non par l’étudiant lui-même.

Choisir de faire un master aux USA n’est donc pas toujours une véritable partie de plaisir d’autant plus qu’il faut aussi savoir être dans le bon timing. Aujourd’hui, il y a généralement deux rentrées possibles dans les universités américaines. Le plus souvent la date limite pour faire une demande d’admission est fixée en novembre pour la rentrée de printemps (à partir de février) et en janvier pour la rentrée d’automne (à partir d’août/septembre). Toutefois les dates limites pour postuler ne sont pas les mêmes selon les établissements.

 

Les autres solutions pour étudier aux USA après une licence

Être étudiant aux USA après sa licence, ce n’est pas forcément être étudiant en master. Il existe en effet d’autres solutions pour poursuivre ses études aux États-Unis après avoir complété la première partie de son cursus en France.

L’une des solutions consiste à s’inscrire dans une université pour suivre une formation complémentaire à l’issue de laquelle l’étudiant obtient un certificat (souvent appelé Professional Certificat).

Choisir ce type de formations a plusieurs avantages :

  • un coût inférieur à celui d’un master
  • des conditions d’accès plus souples
  • une approche plus axée sur la pratique que sur la théorie
  • l’intervention de professionnels du secteur
  • des horaires plus souples (en cours du soir par exemple)
  • des durées diverses (de quelques mois à plusieurs années)

Ce type de formations n’équivaut toutefois pas à un Master sur le plan académique. Il ne s’agit pas d’approfondir les acquis d’une licence ni de se consacrer à une recherche universitaire mais plutôt d’acquérir des connaissances supplémentaires et pratiques sur un sujet précis.

Nous avons déjà évoqué ce type de programmes sur CursusMundus à travers des articles sur UCLA Extension ou UCSD Extension. Il faut dire que la University of California et ses différentes antennes réparties à travers toute la Californie sont des adeptes très remarquées des formations professionnelles. Chaque université du réseau dispose de son Extension même Berkeley ! Les étudiants souhaitant se diriger vers une carrière dans le domaine de l’hospitalité peuvent aussi consulter notre article sur le programme de formation du Rosen College en partenariat avec DisneyWorld.
Bien entendu de nombreuses autres universités proposent des certificats.

C’est aussi à partir de la licence que s’ouvrent les programmes d’assistanat de français. Ces programmes représentent de belles opportunités de partir dans une université américaine pendant une année. Il ne s’agit pas ici d’être étudiant au sens premier du terme mais dans de nombreux cas, les assistants de français ont aussi la possibilité d’assister à des cours. Pour les États-Unis il existe plusieurs programmes comme celui du CIEP, de la Comission Fulbright, de l’Amherst College ou du réseau Amity. Tous sont évoqués dans notre article consacré aux assistants de français.

Enfin, la dernière solution pour suivre des études aux USA après une licence consiste à s’inscrire dans une université ou une école en France soit pour partir dans le cadre d’un programme d’échanges (comme par exemple le programme ISEP) soit pour partir dans le cadre d’un double-diplôme ou d’un diplôme commun.



Articles à lire...