Études au Canada après une licence




Les étudiants internationaux qui souhaitent étudier au Canada après une licence ont plusieurs options qui s’offrent à eux. Si le Master est le diplôme à privilégier, d’autres cursus peuvent être envisagés tels que les micro-Programmes, les certificats, les DESS, les maîtrises professionnelles, ou encore les programmes coopératifs (études en alternance).

Passage en revue des conditions d’admission et des démarches à entreprendre pour poursuivre ses études au Canada après une licence.

 

Études de master au Canada après une licence

Pour faire un master au Canada, la première chose à savoir est que, comme partout ailleurs, il n’y a pas de procédure unique identique à toutes les universités pour procéder à une inscription. Chaque établissement, et chaque programme a son lot d’exigences.

Depuis la mise en place du processus de Bologne, la plupart des universités canadiennes acceptent désormais que les étudiants disposant d’une licence française postulent à un programme de master. Toutefois, ce n’est pas encore le cas dans toutes les universités. Certains établissements exigent encore une année d’études supplémentaire (une maîtrise) pour intégrer leur programme de master. De même, pour certains programmes, les universités qui acceptent en principe les étudiants licenciés vont tout de même exiger un minimum de quatre année d’études.

Les étudiants en école de commerce ou en école d’ingénieur, notamment ceux ayant intégré ces écoles après deux années de classe préparatoire, devront eux entièrement compléter leur cursus avant de postuler (et donc tenter leur chance à Bac+5). Evidemment, il peut exister des exceptions à cette règle.

Pour étudier dans une université canadienne après une licence, il faut aussi avoir un bon dossier. Une moyenne générale de 12/20 est en principe le minimum pour avoir une chance d’être accepté mais il n’est pas étonnant de trouver des établissements qui demandent au moins 14 de moyenne. C’est le cas de la University of British Columbia par exemple.

Dans les universités canadiennes anglophones les résultats à un test de langue comme le TOEFL et l’IELTS sont exigés.

Il y a généralement deux rentrées possible au Canada. Les dates pour postuler peuvent varier selon les universités. Pour se repérer, voici généralement le calendrier à respecter :

  • postuler avant le 1er février/1er mars pour une rentrée au trimestre d’autonme (à partir de septembre)
  • postuler avant le 1er septembre/1er octobre pour une rentrée au trimestre d’hiver (à partir de janvier)

 

Les autres solutions pour étudier au Canada après une licence

Le Master n’est pas la seule option accessible aux étudiants internationaux qui souhaitent poursuivre leurs études au Canada après une licence.

Les universités canadiennes proposent aussi des microprogrammes, des certificats, des DESS et des maîtrises professionnelles. Des informations sur ces cursus peuvent être obtenues en consultant l’article consacrés aux diplômes au Canada.

L’autre solution pour partir étudier durant un semestre ou un an au Canada après sa licence peut-être de s’inscrire dans une université ou une école française et partir ensuite dans le cadre d’un programme d’échanges comme celui de la CREPUQ (lire le témoignage de Marion, une jeune française ayant réalisé une partie de son Master au Canada grâce à un échange CREPUQ) ou d’un cursus intégré.

Il peut aussi être possible de s’inscrire dans une université au Canada après une licence en tant que visiting student. Cette formule permet de suivre des cours à l’université, d’être noté, mais ne permet pas d’obtenir de diplôme.



Articles à lire...