Étudier en alternance au Canada




Le Canada propose depuis quelques dizaines d’années maintenant des études en alternance au niveau universitaire. Comme aux Etats-Unis, cette forme d’enseignement est appelée Enseignement Coopératif (Cooperative Education). Les programmes de formation en alternance dans les universités canadiennes touchent à tous les domaines et sont disponibles aussi bien pour des études de premier cycle que pour des études de second cycle.

Les conditions d’admission sont différentes selon les universités. Dans de nombreux cas, comme pour des études classiques (sans alternance), les notes obtenues en France seront un facteur important d’admission. D’autres paramètres comme la pratique d’activités extra-scolaires peuvent entrer en ligne de compte. De même, pour les étudiants acceptés dans un cursus en alternance au Canada, il faudra dans certains cas maintenir des résultats académiques satisfaisants pour pouvoir continuer ses études en alternance sous peine de devoir passer à un régime d’études classique.

Il est donc nécessaire de bien consulter l’université canadienne visée pour s’assurer des conditions d’admission et de poursuite d’études dans un régime coopératif.

Les périodes en entreprise sont toujours rémunérées. L’Université d’Ottawa affirme par exemple que tous ces étudiants en alternance sont rémunérés entre CAN$ 450 et CAN$ 750  par semaine. L’Université de Sherbrooke parle quant à elle de $CAN 380 à  $CAN 770 par semaine.

La durée et le nombre de stages en entreprise sont fonction du programme d’études choisi. A l’Université de Sherbrooke, il est question de 3 à 5 stages. Quant à la durée de ceux-ci, elle est souvent de 12 semaines au minimum.

Pour pouvoir faire des études en alternance au Canada, il faut absolument se procurer à la fois un visa étudiant et un permis de travail. Pour être admissible à un permis de travail en vue de suivre un programme coopératif au Canada, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • vous devez pouvoir obtenir un permis d’études,
  • l’emploi prévu doit être un élément essentiel de votre programme d’études au Canada,
  • un représentant officiel de l’établissement d’enseignement que vous aurez choisi doit attester que l’emploi prévu fait partie de votre programme d’études,
  • votre emploi coopératif ne peut représenter plus de 50 % du programme d’études total,
  • vous n’êtes pas un médecin interne ou externe, ni un médecin résident (sauf s’il s’agit de médecine vétérinaire)

Si votre situation correspond aux points mentionnés ci-dessus, ne présentez pas de demande distincte de permis de travail. Vous devez en effet suivre la procédure type qui s’applique à la présentation d’une demande de permis d’études, en y ajoutant une étape additionnelle : dans votre demande de permis d’études, incluez une lettre de l’établissement d’enseignement canadien attestant que l’emploi est un élément essentiel de votre programme d’études. Il faut absolument souligner ou surligner cette information dans la lettre.

La demande d’un permis de travail canadien dans le cadre d’études en alternance peut également, dans certains cas, être faîtes directement une fois au Canada.

Pour toutes ces informations relatives aux permis d’études et de travail, il est indispensable de consulter votre université et l’Ambassade du Canada pour s’assurer que votre situation rentre bien dans ce cadre. Ne prenez pas d’initiative sans avoir obtenu leur avis, vous risqueriez, au mieux, de perdre du temps dans les démarches et formalités administratives ou, pire encore, de vous retrouver en situation irrégulière sur le territoire canadien.

Enfin, pour trouver une formation en alternance de niveau baccalauréat (baccalauréat canadien = licence française = bachelor en anglais) ou de niveau Master, il faut vous rendre sur le site des universités concernées ou sur le site de l’Association Canadienne de l’Enseignement Coopératif.



Articles à lire...