Comment partir en Erasmus ?




Erasmus… Le programme de mobilité européenne étudiante est un tel phénomène que l’utilisation du terme Erasmus en est presque devenu un nom générique pour dire que l’on part étudier à l’étranger dans le cadre d’un échange. En effet, combien de fois avons-nous lu ou entendu des phrases telles que « Je pars en Erasmus en Australie » ou « Je pars faire un semestre Erasmus en Argentine ».

Mais, malgré la forte notoriété du programme, son fonctionnement reste encore méconnu de nombreux étudiants.

Voici donc le programme Erasmus expliqué en 5 questions :

Comment partir en Erasmus ?

Pour pouvoir partir à l’étranger pour un séjour d’études ou un stage avec le soutien du programme Erasmus, il faut d’abord être inscrit dans un établissement français titulaire d’une Charte Erasmus.

Ensuite, chaque établissement fixe les conditions de candidature, de sélection et de départ en Erasmus. La plupart du temps, un dossier d’inscription se prépare un an à l’avance.

Partir en Erasmus c’est accepter de se soumettre à une procédure de sélection. Il n’y aura effectivement pas de place pour tout le monde. Les critères les plus souvent pris en compte pour la sélection sont les notes du candidat, sa maîtrise de la langue du pays (ou de l’anglais) et sa motivation.

Le plus important dans le processus de candidature reste le calendrier qu’il faut absolument respecter. Ainsi dès le mois de septembre précédant l’année de votre départ :

  • Rendez-vous dans la rubrique International du site internet de l’établissement que vous fréquentez actuellement en France.
  • Identifiez les institutions partenaires de votre université dans le cadre du programme ERASMUS; identifiez également si le partenariat entre les deux établissements concerne votre faculté et l’année d’études durant laquelle vous souhaitez effectuer votre mobilité.
  • Visitez les sites internet des établissements sélectionnés pour vous assurer que la formation que vous souhaitez suivre est bien dispensée.
  • Contactez le Service Relations Internationales de votre université pour connaître les modalités exactes de candidature (échéances à respecter, dossier à remplir, documents à fournir, entretiens à passer etc…).

Il est important de garder à l’esprit que  ce sont très souvent les professeurs qui donnent leur aval ou leur refus à une candidature… Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire en cours pour mettre toutes vos chances de votre côté.

Illustration : Crédits



Articles à lire...