10 solutions pour partir en Australie




Vous avez décidé de partir en Australie ? Quelle bonne idée ! Pour vous aider à réaliser votre projet, nous avons compilé ici 10 solutions pour vous rendre à Sydney, Melbourne, Brisbane ou partout ailleurs en Australie.

1. PVT Australie : la liberté pendant un an

Le PVT Australie. Si vous n’en aviez pas encore entendu parlé, vous allez très vite l’adopter ! Le PVT (aussi appelé WHV) est un visa délivré par les autorités australiennes qui permet de partir un an en Australie. Grâce à lui, il est possible de travailler partout sur le territoire australien sans avoir à trouver un employeur avant de partir. Il faut avoir entre 18 et 30 ans pour obtenir ce visa.

 

2. One more time : le deuxième PVT

Vous avez obtenu un premier PVT et l’Australie vous a tellement plu que vous voudriez repartir ? Le gouvernement australien autorise chaque personne ayant obtenu un premier PVT à faire une demande pour en obtenir un second, à condition, notamment, d’avoir travaillé au moins trois mois dans le même secteur pendant son premier voyage.

 

3. Poursuivre ses études en Australie

Signé en 2009, l’accord de reconnaissance mutuelle des diplômes entre la France et l’Australie garantit aux étudiants français plus de facilité pour s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur en Australie quel que soit leur niveau. Qu’il s’agisse de partir étudier en Australie après le bac, un bac+2 ou même un bac+3, les titulaires d’un diplôme français n’auront généralement pas de difficulté à poursuivre leurs études. Les universités australiennes restent toutefois libres de juger de l’équivalence d’un diplôme français avec un diplôme australien.

 

4. Endeavour Awards, des bourses pour financer un projet de formation

Le gouvernement australien offre chaque année des bourses pour financer un projet de formation en Australie. Connues sous le nom de Endeavour Awards, ces bourses permettent de financer différents type de projet : des études dans une université australienne, des recherches en Australie pour des étudiants de niveau Master inscrits dans un établissement étranger (français par exemple), une formation professionnelle dans un établissement australien, un stage dans une entreprise australienne pour une personne salariée dans une entreprise à l’étranger.

 

5. Le stage en plein boom

Le stage n’était, il y a encore quelques années, que très peu connu des entreprises australiennes. Aujourd’hui, avec le flot d’étudiants internationaux débarquant en Australie à la recherche d’une entreprise d’accueil, celles-ci commencent à se familiariser avec cette pratique. Cependant, obtenir un visa de stage pour l’Australie, n’est pas une sinécure.

 

6. Faire un VIE en Australie

Si le PVT est une bonne solution pour partir en Australie et vivre au gré de petits jobs ici et là, les jeunes diplômés souhaitant gagner de l’expérience dans leur branche préféreront sûrement le Volontariat Internationale en Entreprise ou son pendant « public » le Volontariat International en Administration. Ce programme créé par le gouvernement français offre de très belles opportunités de mobilité internationale aux jeunes diplômés souhaitant compléter leur formation en partant travailler pour une entreprise (ou une administration) française implantée à l’étranger. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, le Volontariat International n’est du bénévolat. Il s’agit bel et bien d’un emploi.

 

7. Chantier International

Pour des séjours plus courts, les chantiers internationaux sont un magnifique moyen de découvrir l’Australie en s’investissant avec d’autres jeunes dans un projet qui peut aussi bien toucher au domaine de l’environnement qu’à celui de la construction ou de l’activité sociale.

 

8. Apprendre l’anglais en Australie avec un séjour linguistique

Partir en Australie pour parfaire son anglais figure souvent parmi les premières motivations des jeunes voyageurs. Le meilleur moyen pour progresser reste de choisir la formule « séjour linguistique ». En institut spécialisé ou à l’université, prendre des cours d’anglais tout en bénéficiant d’une immersion totale dans le monde anglophone offre de très bons résultats.

 

9. Rotary Youth: pour financer une partie de son voyage

Le Rotary, association internationale, propose à travers son Rotary Youth Exchange Program trois solutions aux jeunes âgés de 15 à 25 ans : un échange scolaire d’un an pour les lycéens, un échange familial d’été pour un séjour de quelques semaines et un échange jeunes générations qui peut inclure un volet professionnel.

 

10. Job d’été en Australie : la fausse bonne idée

Lorsque l’on est étudiant et que l’on envisage un séjour en Australie, partir pour un job d’été peut sembler être une bonne solution. Contrairement au Canada ou aux USA par exemple qui ont des programmes de visa spécifiques pour les jobs d’été, l’Australie ne propose pas de solutions adaptées. Si l’on veut vraiment un job d’été en Australie, il faut donc utiliser un PVT, permis qui a été construit, à la base, pour permettre de séjourner jusqu’à un an dans le pays. Faut-il donc utiliser ce précieux sésame pour seulement deux mois ?



Articles à lire...