Etudier à l’international avec SUPINFO




Avec 25 campus en France, SUPINFO, école d’informatique créée en 1965, avait déjà un réseau d’établissements conséquent. Mais depuis 2002, SUPINFO a élargi ses horizons en ouvrant des écoles en Belgique (Bruxelles), au Maroc (Casablanca, Rabat, Marrakech), en Italie (le campus passe de Catane en Sicile à Rome cette année), au Royaume-Uni (Londres), au Canada (Montréal), aux Etats-Unis (San Francisco) et même en Chine (Pékin, Tianjin, Zhenjiang). Quant à ceux qui voudraient profiter du soleil et des plages des régions d’outre-mer françaises, SUPINFO dispose également d’établissements en Guadeloupe (Baie-Mahaut), en Martinique (Le Lamentin) et à la Réunion (St-Denis).

La mobilité internationale au sein des campus de SUPINFO est accessible dès la première année. Au moment de remplir son dossier d’inscription, il est demandé à l’étudiant d’indiquer l’école du réseau qu’il souhaite rejoindre. Ensuite, il est possible de changer d’école chaque année et même chaque semestre ! Le tout grâce à l’enseignement d’un programme unique, commun à tous les établissements. Ainsi, sur le papier, il est possible de changer jusqu’à 10 fois de campus sur les cinq ans que dure la formation (Master).

Les étudiants rejoignant l’école après un DUT, un BTS ou une licence peuvent profiter de cette mobilité au même titre que les étudiants ayant entamé leur cursus à SUPINFO dès l’obtention du bac.

Les possibilités de mobilité internationale au sein du réseau deviennent d’ailleurs plus nombreuses après Bac+2. En effet, sur les campus de San Francisco et de Londres par exemple, seules les années 3, 4 et 5 sont enseignées.

Si dans la plupart des cas l’enseignement se fera en anglais, SUPINFO ne demande pas à ses étudiants de prouver leur niveau d’anglais avant leur départ, leur laissant ainsi le soin de juger eux-mêmes de leur capacité à suivre un cursus totalement en anglais. Toutefois, si l’étudiant rencontre des difficultés, il lui sera donné l’opportunité de revenir en France. D’une manière générale, la maîtrise de l’anglais est un facteur clé de la réussite à SUPINFO. Les supports sur lesquels travaillent les étudiants sont tous en anglais, même dans les écoles françaises du groupe ! Et pour valider l’obtention de leur diplôme, les étudiants doivent passer et obtenir un score suffisant au test TOEIC.

Le nombre de places offertes à la mobilité variera selon les campus et le nombre d’étudiants pouvant être accueillis dans chacun d’eux.

Quant au coût, il ne change pas. Que l’école soit en France ou à l’étranger, une année à SUPINFO coûte 5000 euros. Des frais de scolarité qui, selon les cas, peuvent être en partie financés par des bourses (du CROUS sur critères sociaux, des collectivités en cas de mobilité internationale).

Pour en savoir plus : Site officiel de SUPINFO

Illustration : Crédits



Articles à lire...